Entre América y Cádiz. Historias de ida y vuelta / Entre l’Amérique et Cadix. Histoires d’aller et de retour

Gloria de los Ángeles Zarza Rondón, Université d’Avignon

A travers l’étude de l’histoire coloniale partagée entre l’Amérique Latine et Cadix, nous constatons que la ville espagnole a occupé une place stratégique pendant la période coloniale. Grace à sa localisation géographique, ouverte sur l’Atlantique, la ville est devenue une des principales « portes » et ports d’échange commercial, économique, culturel et de populations entre l’Amérique Latine et l’Espagne. Si Séville avait pourtant été choisie initialement pour gérer les échanges commerciaux entre les colonies et la métropole, c’est Cadix qui graduellement a adopté ce rôle dans la « Carrera de Indias » à partir 1717. Ceci s’est traduit, d’une part, par le déplacement de l’organe suprême de l’organisation et le contrôle de l’activité commerciale et, d’autre part, par la consécration de Cadix comme ville primordiale d’un côté à l’autre de l’Atlantique. Ainsi, la présentation analysera l’évolution commerciale et démographique de la population qui a vécu à Cadix entre 1765 et 1840, c’est-à-dire entre le Décret de Livre Commerce et le déclin de la ville comme porte d’accès principale.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.